Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III

16 Jun

Sans compromis

Publié par 1foicatholique  - Catégories :  #MODESTIA, #LA VERITE

Le Padre Pio stigmatisé italien, fut toujours un ennemi impitoyable de la vanité féminine: il ne tolérait jamais de robes décolletées, de jupes courtes et collantes, et il interdisait à ses filles spirituelles de porter des bas transparents. (...) Il chassait du confessionnal sans relâche, avant même qu'elle ait pu y mettre le pied, toutes celles qu'il jugeait incorrectement vêtues. En 1967, il y eut des matins où il renvoyait les femmes une après l'autre, pour finalement n'en confesser que quelques-unes. Ses confrères qui assistaient gênés à cette réduction brutale du nombre des pénitents, décidèrent finalement d'afficher sur la porte de l'église cet avis :

"Selon le désir formel du Père Pio, les femmes doivent entrer dans son confessionnal avec des jupes au moins 8 pouces ( 20,5 cm) en bas des genoux. (...)"

Et le Père Pio continua encore à renvoyer sans confession. Dès qu'il les apercevait, il murmurait : « Allez vous habiller ! » et quelquefois, il ajoutait « Farceuse! ». Il n'épargnait personne. (...) »

Et l'auteur du Padre Pio d'ajouter :

« C'est l'un des rares prêtres dans le monde ayant assez de courage pour se tenir debout sans compromis contre les modes immorales modernes, pendant que la plupart des évêques et d'autres autorités disent peu de choses ou rien du tout contre ce cancer d'immoralité qu'est la mode, qui plus qu'aucune autre cause très probablement est la source du plus grand nombre de péchés. (...) »
( par le père Nelson 1971)

Commenter cet article

À propos

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III