Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III

02 Mar

la véritable Eglise de Jésus Christ est l'Eglise Catholique Romaine

Publié par 1foicatholique  - Catégories :  #LA VERITE, #L' EGLISE CATHOLIQUE, #CATECHISME

Pourquoi le Christianisme,

et plus précisément le Catholicisme ?
                            

1) Dieu a destiné l’homme à un bonheur surnaturel, et lui a communiqué par sa révélation surnaturelle la connaissance des vérités nécessaires à l’acquisition de cette fin,(...). De plus Dieu a voulu assurer la transmission de cette révélation d’une manière qui soit adaptée à tous ceux auxquels elle doit parvenir, de sorte que tous aient la possibilité morale de croire sans risque d’erreur et y soient tenus .

 


Or en dehors d’une révélation immédiate, qui s’adresserait à chaque individu, il n’existe qu’un seul moyen qui soit adapté à tous, si l’on veut conserver la révélation déjà accomplie et la proposer à tous les hommes : c’est l’autorité d’un corps enseignant (appelé Magistère), exercé par les représentants de Dieu tels qu’on puisse facilement les reconnaître dans cet exercice de leur mission et de leur autorité.

 


Or, de fait, Dieu n’a pas voulu communiquer à tout homme une révélation immédiate, mais a établi avec son Eglise un Magistère chargé de conserver à tout jamais  et prêcher à tous les hommes les vérités déjà révélées. « Aussi », dit le pape Pie XI, « ils s’égarent également, ceux qui pensent que le dépôt de la vérité existe quelque part sur terre, mais que sa recherche exige de si durs labeurs, des études et des discussions si prolongées que, pour le découvrir et entrer en sa possession, à peine la vie de l’homme y suffirait ; comme si le Dieu très bon avait parlé par les prophètes et par son Fils unique à cette fin que seulement un petit nombre d’hommes enfin mûris par l’âge put apprendre les vérités révélées par eux, et nullement pour donner une doctrine de foi et de morale qui dirigerait l’homme pendant tout le cours de sa vie mortelle ».
 
  2) Arguments attestant l’existence de ce pouvoir d’enseignement :

a) Dans l’Ecriture :

Jésus établi ce pouvoir d’enseigner au nom de Dieu:

- Matthieu 28.18-20 : « Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc enseignez toutes les nations les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé. »     

- Marc 16.15-16 : « Allez dans tout l’univers, et prêcher l’Evangile a toute créature. »
Jésus enseigne avec autorité au nom de Dieu le Père, les vérités nécessaires au salut, et puis établis ses apôtres pour exercer en son nom sa mission :

- Jean 17.17-20 : « Sanctifiez les dans la vérité. Votre parole est vérité. […] Je ne prie pas pour eux seulement mais pour  ceux qui par leur parole, croiront en moi : afin qu’ils soient tous une seule  chose comme vous mon Père êtes en moi, et moi en vous : qu’ils soient de même une seule chose en nous.»                                                                 - Jean 20.21«Comme mon Père m’a envoyé moi aussi je vous envoie. »  

                                                 
b) Dans la Tradition des Pères de l’Eglise (c.à.d. L’enseignement oral de Jésus aux apôtres conservé et transmis par ceux-ci aux disciples et à leurs successeurs jusqu’à nous).

 

- St Clément de Rome : Lettre aux fidèles de l’église de Corinthe : « Les apôtres ont étés chargés par le Christ de nous prêcher l’Evangile […] Et c’est donc pour en avoir reçu le commandement qu’ils ont établi des évêques et des diacres pour instruire ceux qui à l’ avenir allaient recevoir la grâce de la foi. » (St Clément de Rome, 2°ou 4°pape, martyr, est aussi Père de l’Eglise.)

 

- St Irénée : Adversus Haereses, livre 3 chapitre 3 §1 : « La tradition des apôtres qui a été manifesté dans le monde entier est à la portée de tous ceux qui veulent bien découvrir la vérité dans toute église. Et nous pourrions énumérer les évêques qui ont été institués par les apôtres dans les églises ainsi que tous ceux qui leur ont succédé jusqu’à nous. Ils n’ont rien enseigné ni connu qui ressemble aux imaginations délirantes de ces gens-là. Si pourtant les apôtres avaient connu les mystères secrets s’est bien avant tout à tous ceux à qui ils confiaient les églises qu’ils auraient transmis ces mystères. Car ils voulaient que fussent parfaits en tous points et absolument irréprochables ceux qu’ils laissaient pour successeurs et à qui ils transmettaient leur propre mission d’enseignement ».

livre 4, chapitre 33, §8 : « C’est une connaissance vraie comportant l’enseignement des apôtres, l’organisme originel de l’Eglise rependu à travers le monde entier, la marque distinctive du Corps du Christ consistant dans la succession des évêques auxquels les apôtres remirent chaque église locale. Cette connaissance est parvenue jusqu’à nous, avec la conservation immuable des Ecritures impliquant trois choses :

 

_un compte intégral, sans addition ni soustraction,

 

_une lettre exempte de fraude et en accord avec ses Ecritures,

 

_une interprétation légitime appropriée et exempte de blasphème ».

(St Irénée, 120-202 deuxièmes évêques de Lyon et martyr. Père de l’Eglise.)

 

Tertullien : de Preascriptione haereticorum, §21 : « Si le Seigneur Jésus Christ a envoyé les apôtres prêcher, on ne doit pas recevoir d’autre prédication que celle qui émane de ceux que le Christ a établi, […] se référant à ce que prêchent les églises établies par les apôtres eux-mêmes et auxquelles ils ont fait parvenir leur prédication, aussi bien de vive voix que par la suite dans les missives.[…] On ne doit pas accepter que les hérétiques interviennent pour établir les écritures puisqu’ils n’ont pas reçu les écritures et qu’ils ne sont pas qualifiés pour en traiter. » (Tertullien, 150-220 à Carthage, défenseur de l’Eglise, à la fin de sa vie il se détourna de la vraie foi et devint montaniste donc hérétique.)


 
3) Comment reconnaît-on la véritable Eglise de Jésus Christ parmi tous les groupements, églises, sectes chrétiennes qui pullulent aujourd’hui?

 

************

 

**************

L’Eglise de Jésus Christ, doit être:

 Une, Sainte, Catholique, Apostolique.

  L’Eglise est Une : Car Jésus en a fondé qu’une lorsqu’il dit à Pierre : « Pierre tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise (Mt 16.18).                                                           

   -Une en raison de l’unité de foi, en tout  temps et tout lieu, c’est la même foi en la révélation d’un seul et même Dieu et dans l’enseignement de Jésus Christ, de ses apôtres et de ses successeurs. Une seule interprétation.                                             

 -Unité de Charité, un seul et unique sacrifice de la croix pour nous sauver une manière de nous en appliquer les mérites par une même messe pour tous et les mêmes sacrements. Comme St Paul  l’a dit « Un seul Dieu, une seule foi, un seul baptême ».      

 -Unité de gouvernement, un même chef visible, le pape successeur de St Pierre. Il ne peut y avoir en toute société qu’une seule tête et un seul gouvernement. Le Pape détient au nom du Christ le pouvoir d’enseigner de sanctifier et de gouverner.                 

   -Ils forment tous ainsi l’unique Corps mystique de Jésus Christ ; tous les membres de l’Eglise forment un seul corps, réel et spirituel (mystique) dont le pape est la tête visible en tant que vicaire du christ, qui est la tête invisible.

L’Eglise Catholique Romaine a le don de l’unité :

de foi, de charité, de gouvernement.

 Les églises chrétiennes séparées de la Catholique ne possèdent pas :                                             

 -l’unité de foi : divisée en nombreuses sectes avec chacune son credo, fondé sur le libre examen.                                                                                                                               

-l’unité de charité : admettent une apparence de sacrifice, et d’autres sacrements, mais ne sont pas unis quant à ceux-ci.                                                              

-l’unité de gouvernement chaque secte est indépendante des autres et ne possède pas d’autorité centrale et unifiante.

Les églises schismatiques, conservent une certaine unité de foi, et de sacrifice te de sacrements, mais par d’unité de gouvernement, elles sont divisées en tant qu’églises nationales, chacune dépendant d’un gouvernement politique.

 L’Eglise est Sainte :  

-Jésus Christ, son  fondateur, et chef invisible, et Le St Esprit qui la vivifie sont saints. Car Jésus est Dieu, donc la sainte té même ; en tant qu’homme il participe à cette sainteté : « Qui de vous me convaincra de péché ? Et ceux-ci ne surent répondre, et prirent des pierres pour les jeter sur lui. » (Jean 8.46-59)                                                         

 -sa doctrine est sainte « soyez parfaits comme votre Père du ciel est parfait »( Matthieu 5. 48),et l’a confié aux apôtres pour qu’elle tente d’y conduire tous les hommes

 -ses sacrements sont saints, étant les moyens de sanctification ils figurent et causent la sainteté, c’est à dire la grâce.                                                      -la sainteté de ses membres est sa vocation, c’est en effet la volonté de Dieu.(I Timothée 4.3)                                                                                          -parce qu’elle a produit des saints : « on reconnaît l’arbre à ses fruits ».

-dans l’Eglise Catholique Romaine seule se poursuit sans interruption toutes ces caractéristiques de sainteté.

 

 Les églises chrétiennes séparées de la Catholique ne possèdent pas ces caractéristiques:                                                                                                                              

 -la sainteté du fondateur : Luther, Calvin, Zwingli, Henri VIII, est loin d’être évidente, celle des réformateurs des sectes protestantes et des églises séparées d’Orient n’est pas du tout  édifiante.                                                                                                 

 -Des saints : aucune église séparée de Rome, n’a été capable de produire de véritables fruits de sainteté démontrée par Dieu au moyen des miracles.                    

                                                     

L’Eglise est Catholique :

Catholique veut dire universel, parce qu’elle est instituée pour tous les hommes, adaptée à tous et répandue sur toute la terre. L’Eglise du Christ est catholique de par la volonté de son fondateur.  (Marc 16.15-16) (Marc 16.20) et par ce que Dieu le veut ainsi (Jean 10.14-18)   .                                                                                                                                 

 L’Eglise Romaine est catholique :

- de droit, par ce qu’elle est l’Eglise même de Jésus-Christ, qui devra s’étendre dans le monde entier et embrasser tous les êtres humains.             -de fait, dans l’espace ou dans le temps.

 

 Les églises séparées ne sont pas catholiques et ne peuvent l’être :                                      

 -les sectes protestantes ne sont pas catholiques dans le temps , les plus anciennes ont tout au plus cinq siècles d’existence, elles ne sont pas catholique dans l’espace : limitées en régions, ou nations, elles ne sont pas faites pour s’étendre dans le monde entier car il leur manque l’assistance du Saint-Esprit.                                                

 Les églises schismatiques d’Orient ne remontent pas avant l’an mil, sauf deux exceptions, et sont limitées à l’intérieur des frontières de l’Etat dont elles dépendent.

 

L’Eglise est Apostolique :

-Par ce qu’elle est fondée sur les Apôtres et sur leur prédication. L’Eglise est fondée sur le primat des Apôtres dans l’enseignement , le gouvernement  et la charité : la messe « faites ceci en mémoire de moi » (Luc 22.19), les sacrements, « tous les péchés a qui vous les remettrez seront remis » (Jean 20.13)                                  

-Par ce qu'elle est gouvernée par leurs successeurs, les pasteurs légitimes, qui continuent à transmettre sans interruption et sans altération la doctrine et le pouvoir des Apôtres. Tout ce que Jésus a enseigné et institué devait être transmis fidèlement et continué sans innovation par les successeurs de Pierre et des Apôtres sans interruption jusqu’à la fin des temps.                                                       

- car aujourd’hui même nous pouvons remonter la généalogie des papes jusqu’à St Pierre sans aucune interruption. Quant à l’enseignement traditionnel il reste identique à celui de toute l’histoire de l’Eglise, et c’est ce que la Fraternité St Pie X cherche à tout prix à conserver contre le modernisme qui s’est infiltré chez certains membres de l’Eglise.

 Aucune des églises chrétiennes séparées de la Catholique n’est apostolique, après la révolte de Luther au XVI siècle, les protestants et toutes les sectes qui s’inspirent de leurs principes ont perdu la marque d’apostolicité car se sont séparés de la foi de toujours et se sont détachés de la lignée des Apôtres.                                       

 Les églises schismatiques d’Orient, ne peuvent se rattacher aux apôtres car elles n’existaient pas du temps des apôtres, celle dont on aurait pu admettre l’apostolicité est celle de Constantinople , mais elle a cessé de l’être à la chute de Constantinople (1453) aux mains des Turcs, qui à partir de ce jour assignèrent le siège patriarcal au plus offrant .

 

 Conclusion:

La véritable Eglise de Jésus Christ est l'Eglise Catholique Romaine,dont la Fraternité St Pie X fait partie.

P.D.Q

Commenter cet article

À propos

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III