Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III

30 Dec

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

Publié par 1foicatholique  - Catégories :  #DEVOTIONS

Le mystère du « Miracle de l’Escalier » de Saint Joseph à Santa Fé dure depuis 140 ans et attire plus de 250 000 visiteurs chaque année à la Chapelle de Lorette dans l’état du Nouveau Mexique aux Etats-Unis. Ce qui différencie cette chapelle de toutes les autres, c’est la légende qui veut qu’un miracle y soit survenu lors de la construction de l’escalier qui mène à la tribune de la chorale en 1878.

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

Cette chapelle de Lorette fut construite en 1873 par les Sœurs de Lorette selon les souhaits de Monseigneur Lamy qui, venant de France, la voulait similaire à la Sainte Chapelle de Paris. Quand elle fut terminée, les soeurs ont réalisé qu’on avait omis de construire l’escalier pour se rendre à la tribune de la chorale. Elles ont débuté une neuvaine à Saint Joseph, le patron des charpentiers. La dernière journée de leur prière, un étranger vint frapper à leur porte. Il se présenta comme étant un charpentier et leur offrit de construire l’escalier manquant. Il construisit l’escalier, tout seul, ce qui déjà, est considéré comme un défi majeur pour un charpentier.

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

Personne ne comprend comment l’escalier peut tenir en place sans avoir un poteau de support central. Le charpentier, n’a utilisé aucun clou ni colle dans la construction et il est mystérieusement disparu sans se faire payer à la fin de son travail. Depuis ce temps une rumeur circule à Santa-Fé que le mystérieux charpentier, serait St-Joseph lui-même envoyé par Jésus-Christ pour solutionner le problème des soeurs. Depuis, cet escalier est appelé « Escalier miraculeux » et la chapelle est devenue un site de pèlerinage.

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

Il y a 3 mystères dans cette histoire du « Miracle de l’Escalier » de Saint Joseph :
Le premier c’est, qu’à ce jour, l’identité de ce charpentier demeure toujours inconnue.

  1. Le second : tous les architectes, ingénieurs et scientifiques ne comprennent pas comment cet escalier de deux tours complets (2 x 360°) sur 6,71 mètres peut s’équilibrer et tenir sans support central.
  2. Et le troisième : d’où provient le bois qui a servi à sa construction ? Après de nombreuses vérifications, les experts ont découvert que l’essence et le type de bois utilisé dans la construction n’existe tout simplement pas dans la région.

L’escalier en colimaçon est un chef d’œuvre, aussi magnifique qu’étonnant. Il fait deux tours complets (2 x 360°) sur lui-même. C'est un escalier colimaçon à noyau creux, il n’y a aucun pilier pour le soutenir, comme la plupart des escaliers circulaires en ont. Cela signifie qu’il est suspendu sans aucun support. Tout son poids repose sur sa première marche.L’escalier a été assemblé exclusivement par des chevilles en bois : il n’y a pas un seul clou.

Et il y a un autre détail qui ajoute à la théorie du miracle… L’escalier a trente-trois (33) marches, l’âge qu’avait le Christ à sa mort.

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

Tous ceux qui visitent l’édifice pour voir ce magnifique escalier circulaire, sont stupéfaits de sa beauté et de son caractère merveilleux. Mais personne ne peut donner d’explication satisfaisante pour sa construction et pour sa conservation.

A part Cotignac, dans le Var (83) en France, où Saint Joseph est identifié par les seuls mots connus de sa bouche, ses rares apparitions silencieuses nous invitent à aimer l'obéissance du Silence !

L’« Escalier Miraculeux » de Saint Joseph à Santa Fé

PRIONS

Je vous salue, Joseph,
vous que la grâce divine a comblé,
le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux,
vous êtes béni entre tous les hommes,
et Jésus, l’Enfant divin de votre virginale épouse, est béni.
Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu,
priez pour nous dans nos soucis de famille,
de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours,
et daignez nous secourir
à l’heure de notre mort.

Ainsi soit- il.

Commenter cet article

BenniBee 31/12/2015 14:48

Belle histoire qui nourrit notre Foi !!!

À propos

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III