Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III

08 Dec

L’eau bénite au quotidien

Publié par 1foicatholique  - Catégories :  #DEVOTIONS

 L’eau bénite au quotidien

Le saint Curé d’Ars exhortait ainsi ses ouailles : « Pour faire votre prière comme il faut, il faut prendre de l’eau bénite, afin d’éloigner de vous le démon, et faire le signe de la croix, disant : ' Mon Dieu, par cette eau bénite et par le Sang précieux de Jésus-Christ votre Fils, lavez-moi, purifiez-moi de tous mes péchés'. Il faut bien nous persuader que si nous le faisons avec foi, nous effacerons tous nos péchés véniels (O.c., Tome 3, p. 27.) ».

Le saint Curé d’Ars disait encore : « Un autre motif qui doit nous engager à prendre cette eau bénite avec beaucoup de respect et de douleur de nos péchés, c’est qu’elle commencera à mettre notre âme de bien bonnes dispositions pour entendre la sainte Messe (Ibid, Tome 4, p. 173.) ».

Prenons bien conscience que la prière et la participation aux sacrements sont détestables aux yeux du démon car on y exerce les trois vertus théologales de foi, d’espérance et de charité. Ces vertus mettent en relation directe avec Dieu présent au plus intime de notre âme. C’est pourquoi il fera tout pour nous distraire, nous tenter et nous empêcher d’être dans les bonnes dispositions pour prier ou recevoir fructueusement les sacrements, à commencer par l’Eucharistie.

Sainte Thérèse d’Avila témoigne des agressions du démon qu’elle subissait dans la prière : « Me trouvant dans un oratoire, après avoir récité un nocturne, je disais quelques oraisons très dévotes qui se trouvent à la fin de notre bréviaire. Soudain le démon vint se placer sur le livre, pour m’empêcher d’achever l’oraison ; je fis le signe de la croix et il s’en alla. Je recommençai l’oraison, et il revint ; par trois fois, ce me semble, je recommençai la même oraison ; enfin, je jetai de l’eau bénite et je pus l’achever » (Vie écrite par elle-même, ch. 31, œuvres complète de sainte Thérèse de Jésus, Paris, éd. Du Seuil, 1949, p. 332.)

« Quand on dit que la bénédiction de l’évêque et l’eau bénite effacent les péchés véniels, ce n’est pas en vertu de la bénédiction, mais en vertu de l’acte d’humilité que l’on fait en la recevant, et en vertu du retour que nous faisons de notre esprit en Dieu ».
Saint François de Sales


« Il est bon d’avoir toujours de l’eau bénite en sa maison, auprès de son lit, afin d’en prendre au soir en se couchant et au matin en se levant, et quand on sent quelque tentation ou peine d’esprit ».
Saint Jean Eudes

Commenter cet article

À propos

C'est approuver l'erreur que de ne pas y résister; c'est étouffer la vérité que de ne pas la défendre Félix III